De ces bleus au coeur

DSC_0716

Il y en a déjà eu et il y en aura d’autres : des bosses, des bleus, des plaies, des fractures peut être… Mais ce qui s’est passé hier matin nous a marqué tous les deux.

C’est l’accident bête… très bête! Une dame devant nous qui amène une petite fille à la crèche. Elle nous voit, mais n’attend pas et laisse la lourde, très lourde porte se refermer seule. Ce sont ces instants où tout va trop vite : PetitPoc court et avant que je ne réagisse, il tente de garder ouverte la porte qui se ferme sur ses doigts.

Il y a eu ses hurlements, la douleur, la peur, le réconfort. Il y a eu le petit tour chez le médecin et le grand tour aux urgences. Beaucoup d’émotions pour pas grand chose, son doigt est intact. Pourtant je suis toujours en colère…

Je ne suis pas en colère contre l’accident en lui-même. Je ne suis pas en colère parce que cette dame ne nous a pas attendu, ou parce qu’elle n’a pas anticipé, moi la 1ère je n’ai pas pu l’empêcher. Un accident, ça arrive. C’est comme ça, on ne peut rien y faire, si ce n’est en tirer les leçons pour que ça ne se reproduise pas.

Ce qui m’a mis hors de moi c’est la réaction de cette dame. Ou plutôt l’absence de réaction. Elle était à 2m de nous quand tout ça s’est produit. Elle l’a vu, elle l’a entendu, on est passés devant elle quand il hurlait de douleur… et rien. Ni question, ni excuses (je n’en attendais pas, elle ne lui a pas fermé la porte volontairement dessus), ni « qu’est ce qui s’est passé? » ou « est ce que je peux vous aider? » alors que je me débattais avec son sac et mes chaussures à enlever. Juste de l’indifférence. Elle a déposé la petite fille comme si de rien n’était. Je ne suis pas la seule à avoir été choquée, l’auxiliaire de puériculture et la directrice l’ont été autant que moi.

Le chemin reste long.

Rendez-vous sur Hellocoton !

9 Responses

  1. Minka
    Minka at |

    Comme ça fait mal au coeur cette non-réaction …

    Reply
  2. Anne71
    Anne71 at |

    J’imagine ta colère..
    Pendant les dernières vacances dans un parc animalier, des jeunes derrière moi poussent une petite fille (5/6 nas)qui courait pour rejoindre ces parents, les jeunes l’ont poussé & je lui ai marché dessus.
    Elle avait le coude d’abimé mais rien de grave, je l’aide à se relever je m’excuse & elle part en pleurant.
    J’ai réussi à la rejoindre avec ces parents, à m’excuser, à expliquer, à re m’excuser, à leur donner des pansements que j’avais sur moi.. mais j’en étais malade pour cette petite..
    Le comportement de cette dame est écoeurant.. elle aurait pu au moins s’excuser.

    Reply
  3. Estellecalim
    Estellecalim at |

    Chez nous on dit « les gens… » Et ça veut malheureusement tout dire pour nous. Ce genre de situation est malheureusement encore trop fréquent. La semaine dernière, j’ai eu un souci avec ma poussette et comme toi, personne ne m’a proposé un peu d’aide alors que je ne pouvais pas tenir tout en même temps et qu’il y avait une route pas loin. C’était beaucoup moins grave mais la sollicitude est un peu oublié ces temps-ci.

    Reply
  4. Béatrice
    Béatrice at |

    Plein de pensées réconfortantes ….

    Reply
  5. Capdad
    Capdad at |

    Pauvre petitpoc, plus de peur que de mal mais cette indifférence de cette dame m’écoeuré et hélas est le reflet de ce monde de plus en plus égoïste même vis à vis d’être si petit si fragile.

    Reply
  6. Georgia
    Georgia at |

    Je veux croire qu’elle s’est sentie paralysée devant ce qui se passait, qu’elle n’a juste pas « su » quoi faire.

    Reply

Chuchotez-moi vos mots doux...