6 Responses

  1. Béatrice
    Béatrice at |

    Je raconte toujours qu’à la maternité, j’avais mon bouquin de La Leche League bien en vue sur la table de nuit … ça a bien dissuadé les commentaires assassins, et on m’a fichu une paix royale les 4 fois … Mais heureusement quand même, les Mecs se sont tous bien débrouillés dès le départ … 😉

    Reply
    1. petitbruit
      petitbruit at |

      elle est géniale ton anecdote! J’adore!!!

      Reply
  2. Marie
    Marie at |

    Je te confirme que ça été une horreur à la maternité en ce qui me concerne!!!

    Reply
    1. petitbruit
      petitbruit at |

      Je suis désolée de lire ça 🙁

      Reply
  3. 2chats
    2chats at |

    oh je me retrouve dans quelques phrases… moi j’ai eu droit à la sage femme de nuit (genre le bonhomme) qui attrape mon bébé par le cou et mon sein de l’autre main et qui a collé la bouche de littl G dessus, cette image m’a traumatisé !!! bon j’aurais un livre a raconté aussi sur mon expérience ! Mais au final aidé de quelques bonnes personnes, nous avons réussi ensemble bien plus que je ne l’esperais !
    Mais aujourd’hui je contaste qu’il faut simplement assumer son choix, si on allaitte on a droit aux remarques mere poule, tu vas pas le lacher ton fils, tu t’embete, quoi on fait encore ca en 2014 (ndlr tirer son lait)… et quand on allaite pas c’est pareil on a droit aux remarques !!! donc quoi qu’on fasse on essait de nous culpabiliser alors qu’on sait au fond de nous ce qui est le meilleur pour nos bébés !!!
    Merci de tes témoignages, à chaque fois j’en ai les larmes aux yeux

    Reply
    1. petitbruit
      petitbruit at |

      « vous le portiez tout le temps et tu l’as allaité, on aurait jamais pu prévoir qu’il soit si sociable A. » … combien de fois je l’ai entendu!!!
      Je te rejoins sur tout ce que tu dis, il faut assumer, oui, mais ça peut être difficile si l’entourage n’aide pas! (et par « l’entourage » je veux surtout dire le conjoint…)
      Merci beaucoup pour les compliments, ça me va droit au coeur!

      Reply

Chuchotez-moi vos mots doux...