8 Responses

  1. delphine
    delphine at |

    Ici pas de larmes les 2 premiers jours, mais maintenant oui et ça me fend le coeur. Elles ne sont pas forcément là le matin quand on le laisse mais elles arrivent durant la journée, au départ à la cantine, dans la cour et surtout le soir quand les parents viennent chercher leur enfant et que lui doit aller au goûter. Je le retrouve le soir accroché à la grille dans la cour à nous attendre. Bref j’en ai le coeur vraiment serré, s’ajoute à cela la maitresse qui dit qu’il pleure beaucoup. Il dit qu’il y a trop de monde, que ça lui fait peur, il refuse de se mettre avec les autres pour les activités. bref mon petit trop sensible et un peu sauvage a beaucoup de mal avec l’école… alors nous aussi on essaye de rassurer comme on peut, on dessine des coeurs sur le poignet et on espère qu’il va vite trouver ses marques.

    Reply
  2. Tazzz
    Tazzz at |

    Le nôtre c’est tout l’inverse du tien… hyper enthousiaste les premiers jours, même pas peur, même pas un « au revoir » le matin, la banane devant les jeux… c’est maintenant que ça se corse… l’excitation de la nouveauté fait place à la routine… et là ça devient moins drôle ! Obéir à des règles en permanence, devoir rester assis, attendre son tour, la fatigue qui devient importante… notre petit bout préfère se punir tout seul d’une activité que d’accepter les règles du jeu (oui parce qu’en plus il a un sacré caractère!)… les larmes coulent le matin, ses petits bras qui s’enroulent autour de mon cou pour me retenir, ses maaaaaaamaaaaannnn déchirants… affaire à suivre ! Si on rajoute à ça mon bébé de 5 mois qui, sans pleurer, incarne la tristesse de ses petits yeux et de sa moue affaissée chaque matin quand je le laisse chez sa nounou… mes débuts de journées sont loin du festival ! Pas facile d’être maman !

    Reply
  3. Louise
    Louise at |

    Quand j’étais enceinte du troisième le fait d’aller à la crèche pour les deux grands signifiait « m’abandonner », comme si dans leur tête je pouvais accoucher à tout moment et revenir les chercher avec le bébé. Peut-être que cette rentrée a été éprouvante à cause de la grossesse et des épreuves de cet été? Bon courage en tous cas!

    Reply
  4. La maîtresse
    La maîtresse at |

    Nous nous retrouvons souvent attristés et démunis face à vos petits qu’on ne peut consoler, même avec notre panoplie d’activités. Toutes ces nouvelles règles et les journées interminables pour eux sont difficiles.

    Une maîtresse de PS cette rentrée

    Reply

Chuchotez-moi vos mots doux...