6 Responses

  1. Combien tu brilles
    Combien tu brilles at |

    Je pensais à toi à chaque prescription de lait maternel en néonat 🙂 Et le soulagement des mamans qui accouchaient à 28 semaines et à qui on disait qu’on allait donner du lait de mère à leur micro bébé, qu’on en avait en stock même si elles pas encore, ça fait réfléchir.

    Reply
    1. Petit Bruit
      Petit Bruit at |

      Je te l’ai déjà dit mais merci pour ce commentaire, merci! C’est important aussi de connaitre ce côté là du don. Savoir que derrière les flacons il y a aussi ces bébés, ces mamans que l’on aide…

      Reply
  2. beatriceproposdecousus
    beatriceproposdecousus at |

    Je l’avais pas vu, ce billet …
    J’ai donné mon lait pour les 3 Grands Mecs, pareil, sans contraintes … J’en suis assez fière, faut dire 😉
    Un « petit » geste, mais tellement important pour les micro bébés, ou les bébés malades …

    Reply
    1. Petit Bruit
      Petit Bruit at |

      C’est génial! J’espère pouvoir le faire pour un prochain allaitement!

      Reply
  3. Elle de ONMPD(Q).com
    Elle de ONMPD(Q).com at |

    J’avais pensé au don de lait durant ma seconde grossesse, même très sérieusement. Et finalement… J’avoue que je n’ai pas eu le courage. Ma grande Hobbit de deux ans n’étant pas encore totalement sevrée (il nous reste les tétées-câlins du matin, de la sieste et du coucher) j’ai eu peur de ne pas pouvoir assurer, tant au niveau de la fatigue que de la quantité. Le coallaitement est le meilleur remède contre les engorgements et autres seins douloureux, mais ça rend le tirage de lait difficile ! Je culpabilise encore un peu…

    Reply
    1. Petit Bruit
      Petit Bruit at |

      Il ne faut surtout pas culpabiliser! Le don de lait, c’est du bonus, c’est si on peut, c’est si on en a la possibilité. Ca ne doit pas être une contrainte et tes bébés passent avant! J’ai surtout fait ce billet pour informer, pas pour culpabiliser 😉

      Reply

Chuchotez-moi vos mots doux...